Journée mondiale de l'eau 2021 : Le Ministère en charge des Ressources Hydrauliques de la RCA sensibilise les femmes sur leur rôle dans le secteur de l'eau

Pour marquer la Journée mondiale de l'eau 2021 qui a été commémorée sous le thème " Valoriser l'eau ", le Ministère du Développement de l'Energie et des Ressources Hydrauliques de la République Centrafricaine a organisé un atelier de sensibilisation des organisations de femmes sur la valorisation de l'eau le 20 mars 2021 à Bangui.

L'atelier, qui a été soutenu par l'UNICEF et le PNE RCA, a réuni une trentaine de représentantes de diverses organisations de femmes dans le but de discuter du thème de la JME de cette année afin d'améliorer leur compréhension des questions liées à la valorisation de l'eau. En outre, les participantes ont été éclairées sur les causes et les effets du changement climatique et sur le rôle vital que jouent les femmes dans la gestion des ressources en eau. La cérémonie d'ouverture a été marquée par un discours du Directeur Général des Ressources Hydrauliques, M. Barnabé FALIBAI au cours duquel il a réitéré le choix des participantes en raison du « rôle important que les femmes jouent dans l'approvisionnement et la gestion de l'eau qui malheureusement n'est pas pleinement exécuté en raison du manque d'intérêt pour les questions de gouvernance de l'eau ».

Trois présentations principales ont été faites pendant l'atelier : La première, présentée par la directrice des ressources en eau, Mme Nadine Benam Beltoungou, a mis en évidence les généralités du secteur de l'eau dans le pays, en insistant sur la manière dont le secteur est organisé, les ressources en eau disponibles, les opportunités et les défis auxquels le secteur est confronté. S'exprimant sur le thème de la JME de cette année, le directeur des études et de la planification à la Diection Générae des Ressources Hydrauliques, M. Vincent Andjidoulou, a rappelé les différentes utilisations de l'eau avant d'ajouter que le secteur de l'eau en RCA a été libéralisé depuis 2006, ce qui a conduit à plusieurs opportunités disponibles ; des opportunités que les femmes peuvent saisir pour développer le secteur de l'eau à travers des activités génératrices de revenus comme les jardins familiaux, l'eau en sachet, etc.

 La présentation finale de M. Gary SEKOU, chef de Service du suivi-'évaluation des programmes et des projets à la Direction Générale des ressources Hydrauliques et Secrétaire Exécutif du PNE-RCA, a porté sur le rôle des femmes dans l'approvisionnement, la gestion et la préservation de l'eau. Après avoir souligné le cadre existant pour l'approvisionnement, la gestion et la préservation de l'eau en RCA, il a présenté le rôle que les femmes jouent dans les domaines clés de la gouvernance de l'eau, tout en notant la faible représentation des femmes dans les organes de décision sur l'eau. Enfin, il a encouragé les organisations de femmes à œuvrer pour changer cette réalité en sensibilisant, en fournissant des informations et des opportunités de formation pour les femmes.

Une session d'échange avec les intervenants a suivi les présentations et a porté sur plusieurs sujets tels que la pénurie d'eau et les solutions proposées, le contrôle de la qualité de l'eau en sachet, le faible investissement du secteur privé dans le secteur de l'eau, la gestion des eaux pluviales dans la capitale, la faible part du budget national allouée au secteur de l'eau et de l'assainissement, le coût élevé des forages, la durabilité du renforcement des capacités des femmes sur les questions liées à l'eau et la mise à jour des données nationales sur les ressources en eau. Des explications et des clarifications concernant les points susmentionnés ont été fournies par le directeur général des ressources hydrauliques (DGRH) et les intervenants.

Pour assurer un réel changement sur les questions abordées, les participants ont formulé les recommandations suivantes :

Au gouvernement

  • Organiser des ateliers d'information et de sensibilisation sur diverses questions relatives au secteur de l'eau à l'intention des femmes et des autres parties prenantes.
  • Augmenter la part du budget de l'État consacrée aux investissements dans le secteur de l'eau et de l'assainissement.
  • Institutionnaliser la représentation des femmes dans les instances de décision du secteur.

 Aux partenaires techniques et financiers

  • Appuyer le département dans l'amélioration des connaissances sur les ressources en eau en RCA ;
  • Appuyer le département dans le renforcement des capacités des femmes pour le développement du secteur.

 L'atelier s'est terminé par une note de remerciement de M. Bernabé Falibai aux participantes pour l'intérêt qu'ils ont montré jusqu'à présent dans le secteur de l'eau. Il a également indiqué que toutes les recommandations faites seront prises en considération et que le ministère travaillera avec ses partenaires pour assurer leur mise en œuvre. Il a enfin exprimé la gratitude du ministère en charge des ressources hydrauliques à l'UNICEF pour le soutien financier apporté à l'organisation de l'atelier.